D’âpres négociations se sont déroulées pour aboutir à une nouvelle tarification des prix à la pompe. Les discussions et les négociations ont été menées sous le haut patronage du Président de la République et ont vu la participation du secteur privé et de la société civile. L’objectif essentiel est de préserver le pouvoir d’achat de la population. Il a été conclu que si la hausse prévue aurait dû dépasser la barre des 6.000 Ariary le litre, le prix fixé sera de 4.900 Ariary pour le gas oil, et de 5.900 ariary pour le super carburant.
Pour préserver la majorité des ménages vivant en milieu rural et qui utilisent du pétrole lampant, le prix a été fixé à 2.430 Ariary si normalement le litre devait se vendre à 4.100 Ariary.
L’Etat continue de déployer ses efforts. Suite aux négociations qu’il a menée auprès du groupement des opérateurs pétroliers, son travail consistera prochainement à trouver des fournisseurs présentant des offres plus abordables sur le marché international afin d’éviter les éventuelles hausses ultérieurement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.